Point de Vente

Une clientèle qui se développe

Je vend mes produits principalement par les boutiques paysannes et les AMAPs. Ces types de circuits courts ont été nettement moins impactés par le confinement que les marchés, les foires ou la vente aux restaurateurs. J’ai donc pu voir mes ventes continuer à progresser, en gardant les mêmes points de vente.

C’est une chance que beaucoup de mes collègues n’ont malheureusement pas eu. Couronnement d’une année commerciale difficile pour beaucoup, la semaine du 15 septembre a vu l’incendie de la biocoop du Vigan et un épisode cévenol qui a ravagé les vallées voisines…

C’est un coup dur pour tous les producteurs, mais je pense pouvoir compenser rapidement.

17 novembre 2020

Share:    Twitter  ·  Facebook  ·  Google+  ·  Pinterest

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *